Viticulture

06 septembre 2019

Des robots dans les parcelles ? Il reste des étapes à franchir.

Des robots dans les parcelles ? Il reste des étapes à franchir.

La robotique en agriculture est en plein essors. Actuellement, 90% des robots agricoles sont utilisés en élevage (robots de traite principalement). Quelques centaines sont utilisés en maraichage.  En viticulture, la robotique suscite beaucoup d’espoirs sur l’amélioration des conditions de travail : désherbage ou tonte, pulvérisation, taille etc. En permettant de limiter l’impact de taches pénibles et répétitives, elle peut constituer une réponse à la pénurie de main d’œuvre que connait la viticulture.

Aujourd’hui, l’offre des constructeurs pour le vignoble bourguignon est encore très limitée. De plus, les coûts d’utilisation, liés aux coûts d’investissements, sont élevés. Dans la situation actuelle, il semble prématuré d’envisager une robotisation des opérations viticoles à grande échelle. Des questions restent posées : sécurité et législation, polyvalence et autonomie des robots, adaptation à un parcellaire très morcelé en Bourgogne, modèle économique. Les fonds importants levés par certaines start-ups pourraient toutefois apporter certaines réponses rapidement.

Contact

À lire aussi

XITIQB