Viticulture

19 avril 2019

Biodiversité et régulation naturelle de la vigne : des pistes à explorer !

Biodiversité et régulation naturelle de la vigne : des pistes à explorer !

Les habitats semi-naturels situés dans l’environnement des parcelles viticoles peuvent rendre un certain nombre de services comme la conservation de certaines espèces, la limitation de la dérive des produits phytopharmaceutiques ou encore la régulation naturelle.

Le projet IFV ChirAvi « Oiseaux, Chiroptères et régulation naturelle des ravageurs de la vigne », porté par l’IFV a bénéficié d’un financement pour l’année 2017, via l’enveloppe Développement Durable du BIVB. Le projet se proposait d’étudier la contribution des chauves-souris et passereaux au contrôle des populations de ravageurs de la vigne à travers deux actions.

La première portait sur la détermination du territoire de chasse des mésanges charbonnières aux abords des vignes. Plusieurs années seront nécessaires pour une caractérisation plus fine.

Le deuxième objectif portait sur le rôle des chauves-souris dans la régulation des tordeuses de la vigne. La présence avérée de ces tordeuses dans les fèces de chauves-souris se retrouvant dans l’environnement viticole confirme leur potentiel de prédateurs et suggère le rôle qu’elles pourraient jouer dans la régulation naturelle des ravageurs.

Contact

À lire aussi