Viticulture

28 juin 2019

Projet Jasympt : Utilisation de jachères et de la symptomatologie pour améliorer la lutte contre le court-noué

Projet Jasympt : Utilisation de jachères et de la symptomatologie pour améliorer la lutte contre le court-noué

Comme vous le savez, les lauréats de l’appel à projets 2019 du Plan National du Dépérissement du Vignoble ont été dévoilé à la fin du mois de mai. Cette semaine, le Pôle Technique et Qualité du BIVB vous présente un de ces lauréats : le projet Jasympt. Son objet est l’amélioration de la lutte contre le court noué en utilisant les jachères et la symptomatologie.
Le court noué est une virose responsable de pertes économiques de plusieurs millions d’euros par an en France, le vignoble bourguignon ne faisant pas exception.


Ce projet, très appliqué, est à un pas de temps à court terme : c’est le moyen d’apporter une complémentarité aux autres projets engagés à moyen et long terme par le Plan National Dépérissement du Vignoble à ce sujet.
La finalité de ce projet est de donner rapidement aux viticulteurs des moyens de lutte contre le court noué et leur permettre de « vivre avec cette virose »
Pour cela, deux leviers sont à l’étude :

  • Retarder la contamination des ceps sains,
  • Limiter la nuisibilité du court noué sur les ceps atteints.

 

L’utilisation de jachères à base de de plantes ou de dérivés de plantes à action « nématicide » pourrait être un outil efficace. De plus, l’amélioration des outils de diagnostic de la durée de repos nécessaire et suffisante sera étudiée. Une action sur la symptomatologie du court noué sera menée.

Contact

À lire aussi