Viticulture

26 avril 2019

Variétés résistantes aux maladies cryptogamiques, du nouveau à venir !

Variétés résistantes aux maladies cryptogamiques, du nouveau à venir !

Les premières générations de variétés résistantes aux maladies cryptogamiques sont apparues dans le vignoble français dans les années 50. Elles ont été très rapidement abandonnées (dans les années 60). En cause : leurs propriétés organoleptiques trop éloignées des cépages habituellement plantés.


Beaucoup de chemin a été parcouru depuis : L’INRA et l’IFV ont fourni un grand travail sur les hybridations des Vitis vinifera et des Vitis non vinifera pour obtenir des variétés avec des résistances multigéniques au mildiou et à l’oïdium.
Le nouveau volet de ces travaux est de pouvoir créer des variétés résistantes aux maladies cryptogamiques à typicité régionale (« croisements d’absorption »).


Une note a été rédigée par le BIVB sur ces variétés à venir pour répondre à vos nombreuses questions. Vous la retrouverez par le lien ci-dessous

À lire aussi